Transpiration excessive

La transpiration est souvent considérée comme un problème, mais il s’agit en fait d’une fonction tout à fait normale de notre corps humain qui contribue en plus à notre bonne santé. Mais bien évidemment, aucun excès n’est le bienvenu.

en savoir plus cacher le texte

Transpiration normale ou transpiration excessive

La sueur qui est initialement inodore se compose de 99% d’eau et de 1% de sel, elle est secrétée par les glandes sudoripares eccrines. Elle permet à l’organisme de se refroidir lorsqu’il fait trop chaud ou pendant les activités physiques. La transpiration apparaît également dans des situations de stress, il s’agit dans ce cas d’une transpiration dite émotionnelle qui implique également les glandes sudoripares apocrines.

Pourtant les problèmes de transpiration excessive peuvent aussi intervenir lorsque vous êtes au calme et que la température extérieure est idéale, c’est-à-dire sans causes particulières. Dans ce cas, on parle réellement de sudation excessive ou d’hyperhidrose.

en savoir plus cacher le texte

Causes de transpiration excessive

Une activité accrue des glandes sudoripares eccrines est probablement la principale raison de transpiration excessive. Il existe deux types d’hyperhidrose, l’une focale et la seconde généralisée :

  • L’hyperhidrose focale est souvent héréditaire et les premiers symptômes arrivent à l’adolescence. La partie du cerveau qui régule la transpiration envoie aux glandes eccrines un signal alors qu’elle n’a aucune raison de le faire et la transpiration commence alors.
  • Au contraire, les causes d’hyperhidrose générale sont totalement différentes et varient selon l’état de santé et selon différents autres facteurs tout au long de la vie : une grossesse, la ménopause, une maladie cardiaque, un autre type de maladie, l’obésité, l’utilisation de substances addictives ou de médicaments.

en savoir plus cacher le texte

Transpiration excessive, que faire ?

Vous souffrez d’une transpiration excessive des pieds ou des aisselles ? Essayez peut-être d’apporter quelques modifications à votre hygiène de vie. Un petit changement peut avoir des résultats inattendus. Comment faire face aux excès de transpiration :

  • Consommez-moins de plats épicés et réduisez votre consommation de café et d’alcool.
  • Portez des vêtements en tissus naturels comme le coton ou le lin.
  • N’oubliez pas de boire des volumes suffisants de boissons non sucrées.
  • Une douche matinale peut également aider.
  • Évitez de rester exposer au soleil direct.
  • Misez sur des anti-transpirants de qualité qui vous aideront à lutter contre la transpiration en bloquant la formation de sueur.

en savoir plus cacher le texte

Un anti-transpirant efficace pour transpiration excessive

Un anti-transpirant efficace contre la transpiration excessive des aisselles peut être une solution adaptée lorsque vous souhaitez lutter directement contre la formation de la sueur. Un tel produit contient des substances actives qui agissent sur les glandes sudoripares eccrines et apocrines pour partiellement bloquer leur activité. L’offre comprend également des anti-transpirants capables d’agir pendant plusieurs jours même lorsque vous vous douchez régulièrement. Les glandes sudoripares sont tout simplement bloquées pour une plus longue durée.

en savoir plus cacher le texte

Un déodorant efficace pour transpiration excessive

À la différence d’un anti-transpirant, un déodorant ne bloque pas la formation de sueur. Il évite par contre les mauvaises odeurs créées lorsque la sueur entre en contact avec les bactéries présentes sur notre peau, le plus souvent dans la zone des aisselles. Il n’évite donc pas la transpiration, mais se combine parfaitement avec un anti-transpirant.

en savoir plus cacher le texte

Transpiration excessive : solution lorsqu’un anti-transpirant ne suffit plus

Aucune des méthodes précédentes n’a vraiment eu de résultats ? Dans ce cas, un médecin pourrait vous venir en aide. Les méthodes les plus connues consistent à limiter le fonctionnement des glandes sédoripares grâce à des substances comme la toxine botulique A, la iontophorèse (traitement médical utilisant un faible courant électrique) ou des agents anticholinergiques.

en savoir plus cacher le texte