Mine põhisisu juurde

Comment bien allaiter

Quelle position et quelle technique choisir, combien de temps, à quelle fréquence et que manger pendant toute la durée de l’allaitement ? Apprenez tout ce que vous devez savoir sur l’allaitement et découvrez ce dont vous aurez besoin.
La plupart des futures mamans sont enthousiastes à l’idée d’allaiter. Pourtant, elles ont souvent une approche idéalisée de l’allaitement et elles perdent donc un peu pied lorsque tout ne se passe pas forcément comme elles l’avaient imaginé.

Les débuts

Il est bon de mettre l’enfant au sein immédiatement après l’accouchement, car son réflexe de succion est alors extrêmement fort. Il commencera ainsi à téter beaucoup plus facilement. Ne soyez pas surprise si vous ressentez quelques douleurs au cours des premiers jours (parfois des premières semaines), car vos seins ne sont pas habitués et ils ont besoin d’un peu de temps pour s’adapter. N’oubliez pas d’acheter une crème cicatrisante pour les mamelons. Vous pouvez aussi faire le choix d’une solution moins coûteuse en achetant de la lanoline en pharmacie.

Au tout début, vos seins produisent du colostrum, un cocktail unique de vitamines, spécialement conçu pour les besoins de votre bébé. Après quelques jours, les glandes mammaires commencent à produire le véritable lait maternel qui est certainement la nourriture la plus naturelle pour les enfants au cours des premiers mois de leur vie.

 

Au début, mettez votre enfant au sein toutes les deux heures, en lui proposant chaque sein pendant 10 à 30 minutes. Il est réellement normal d’allaiter jusqu’à 12 fois par jour au début de l’allaitement. La position d’allaitement est très individuelle et chacune doit trouver ce qui lui convient le mieux. Certaines apprécient les coussins d’allaitement qui maintiennent la tête de bébé, d’autres préfèrent s’allonger sur le côté.

en savoir plus cacher le texte

Que faire si la production de lait est insuffisante ?

Ne pas avoir de lait peut vous paraître stressant, mais ne succombez certainement pas à la panique. Prenez encore plus le temps de dorloter et cajoler votre enfant, car le contact entre la mère et l’enfant est souvent un élément déclencheur de la production de lait. N’hésitez pas non plus à consulter un spécialiste en allaitement qui vous donnera certainement de précieux conseils.

Il arrive pourtant parfois que la production de lait soit insuffisante, voire totalement absente. Dans de tels cas, le marché actuel vous propose de nombreux laits artificiels de très haute qualité. Ne vous faites surtout aucun souci et essayez d’accepter la situation telle qu’elle est. Le plus important est tout simplement que votre bébé n’éprouve aucun sentiment de faim.

Que manger ou ne pas manger lorsque vous allaitez ?

Au départ, commencez par éliminer les aliments qui causent des ballonnements. Il y a des enfants qui supportent très bien que vous mangiez des soupes au brocoli, des purées de petits pois et du pain frais. Il est pourtant plus probable que votre enfant n’apprécie pas un tel menu et qu’il pleure tout au long de la nuit à cause des flatulences provoquées.

Mangez de tels aliments avec parcimonie et observez progressivement ce qu’il y a de mieux pour votre enfant.

Pendant les repas, ayez tout simplement en tête que ce que vous mangez est aussi ce que mange votre enfant. Mangez donc des viandes blanches et rouges de qualité, du poisson, des fruits et des légumes, du riz, des pommes de terre et pourquoi pas des flocons d’avoine. Buvez des tisanes d’allaitement, de l’eau plate et des jus de fruits frais.

Pendant combien de temps allaiter ?

Personne ne vous donnera de réponse à cette question. Certains diront que la croissance des premières dents est un signe clair de la nature vous rappelant qu’il est temps de passer à une alimentation différente et qu’il faut absolument arrêter d’allaiter lorsque votre enfant s’apprête à fêter sa première année. D’autres mères continuent d’allaiter pendant trois ans, d’autres même cinq ans.

Il est important de mentionner que vous êtes aussi libre de ne pas vouloir allaiter. Personne n’a le droit de porter un jugement sur une telle décision. L’allaitement est peut-être très naturel, mais il peut aussi être source d’humeurs mélancoliques, voire dépressives. Suivez vos intuitions et ne laissez personne vous influencer.

Comment faciliter l’allaitement ?

Les émotions sont généralement très intenses lors des premières semaines qui suivent la naissance d’un enfant. Il vous suffit d’entendre votre enfant (ou même un autre enfant) pleurer ou de voir une famille idyllique à la télévision pour que vous soyez soudainement envahie d’émotions euphoriques qui entraîneront des poussées de lait. Dans de tels cas, il vous faudra des coussinets d’allaitement qui absorberont le lait pour vous éviter de mouiller votre t-shirt.

Un soutien-gorge d’allaitement est aussi un indispensable qui vous facilitera beaucoup l’allaitement. De même, les bouts de sein ont réellement le pouvoir de soulager les douleurs ressenties lors de l’allaitement ou bien d’aider en cas de mamelons plats ou ombiliqués.

Si vous avez réellement trop de lait, la meilleure façon de vous soulager est alors d’utiliser un tire-lait. Saviez-vous que la loi de l’offre et de la demande est aussi applicable à l’allaitement ? Plus vous tirerez votre lait et plus vos seins en produiront. Un tire-lait peut donc aussi être une excellente solution au problème de manque de lait.